jeudi 4 décembre 2014

Biodynamie - Dijon : le viticulteur Emmanuel Giboulot relaxé en appel

Le viticulteur qui avait refusé de traiter ses vignes a été relaxé en appel ce jeudi à 14 heures à Dijon sous les applaudissements de la salle. "C’est une victoire de la mobilisation citoyenne, c’est être lanceur d’alerte", a déclaré à l’issue du prononcé de l’arrêt de la cour, Emmanuel Giboulot.
Emmanuel Giboulot, viticulteur bio exploitant des vignes en Côte de Beaune et Haute Côte de Nuits, a refusé en 2013 d’appliquer la décision préfectorale obligeant à traiter au pesticide tout le vignoble contre la flavescence dorée. Le viticulteur avait estimé que la maladie ne menaçait alors directement ni son vignoble ni celui de ses voisins. Pour avoir refusé d’utiliser la pyréthrine, un pesticide naturel autorisé en viticulture bio, Emmanuel Giboulot a été convoqué devant la justice. En première instance, il avait été condamné par le tribunal à Dijon à 1 000 euros d’amende dont la moitié avec sursis.
Un important comité de soutien avait entouré le viticulteur dans ses démarches.
Source : Le Bien Public, 4 décembre 2014,
http://www.bienpublic.com/cote-d-or/2014/12/04/dijon-giboulot-relaxe-en-appel

Note du CIPPAD :  Effectivement, M. Giboulot a bénéficié "d'un important comité de soutien" pétitionnaire animé par l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN). Rappelons aussi que la Biodynamie repose sur les croyances ésotériques de l’anthroposophe Rudolph Steiner.

Sur le même sujet :