lundi 1 décembre 2014

Quand la Nouvelle Acropole dénonce les manipulations mentales

Souvent les mouvements ésotériques essayent d’approcher, d’une façon ou d’une autre, les organismes qui dénoncent leur occultisme et leur utilisation des techniques d’emprise mentale.

Certains mouvements créent aussi des officines équivoques, susceptibles de leurrer les personnes les moins informées, notamment celles confrontées pour la première fois aux problèmes posés par ces groupes.

Ainsi certains centres d’information et de conseil, ou des associations d’aides aux victimes d’abus psychologiques sont en réalités des devantures de différents mouvements déviants. 

Dans un premier temps, il est parfois difficile pour une victime, ou son entourage, de séparer le bon grain de l’ivraie, et trouver le soutien nécessaire. Heureusement l’information circule aujourd’hui facilement et ces officines sont rapidement marginalisées.

Le concept de manipulation mentale utilisé comme faux-nez par le New age


Depuis quelques temps nous avons observé autour de la mouvance New age, tant en France qu’à l’étranger, un phénomène qui nous semble nouveau. Cela consiste à organiser des réunions publiques dont le but est précisément de dénoncer les phénomènes de manipulation mentale. 

Les accroches pour attirer l’auditoire peuvent porter différents titres, comme : "La manipulation en questions.
  L’objectif de cette conférence est de partager des interrogations sur ce concept très en vogue en France de la manipulation mentale [...]", "Attention au manipulateur de masse", ou bien encore "New age, néo-spiritualités, tantra : complaisances, errances et impostures..."

Le bât blesse car ces conférences sont en réalité organisées par les acteurs mêmes du mouvement New age... dénotant un certain degré de machiavélisme.

La Nouvelle Acropole


Le New Age, mais pas uniquement. Ainsi se déroulait vendredi 28 novembre à Montréal une conférence  intitulée  "L'intelligence contre la manipulation mentale", précisant "L'une des préoccupation qu'ont certaines personnes, c'est la crainte que "le système", les médias, les modes ou des gens charismatiques tentent de nous manipuler. Si tel est le cas, il faudrait de bons outils mentaux pour s'en protéger."

Dans un premier temps notre oeil a été attiré par le logo ci-contre, et en relisant de près le texte annonçant la réunion on y découvre que l’organisateur de la soirée est "l’Organisme philosophique international Nouvelle Acropole".

Créée au Pérou au début des années 70 par l'argentin Jorge Angel Livraga Rizzi, la Nouvelle Acropole est un mouvement dénoncé par les rapports de l’Assemblée nationale  française rédigés suites aux commissions d’enquête sur les sectes et sur la question des sectes et de l’argent.

Le dossier concernant ce mouvement, et réalisé par l’association marseillaise, le GEMPPI, est également très informatif.

Ainsi, ce système de manipulation à tiroir, dénonçant le phénomène d’emprise mentale pour approcher des personnes en recherche d’information sur le sujet, tend à se multiplier depuis quelques mois. Le CIPPAD lance un appel à la vigilance sur cette approche potentiellement dangereuse, et clairement porteuse de confusion.

Source : CIPPAD, 1er décembre 2014

On nous écrit :
Association Nouvelle Acropole Canada

MISE AU POINT ADRESSÉE A LA CIPPAD

cippad@unimedia.fr

" L'association Nouvelle Acropole Canada, organisateur de la conférence que vous dénoncez dans la page du 1er décembre 2014 de votre site , est un mouvement philosophique, affiliée à l'Organisation internationale Nouvelle Acropole qui est reconnue dans plus de 50 pays au monde.

Notre association n'a jamais fait l'objet de désaveu de la part des pouvoirs officiels.

Notre objet social, inscrit dans les Lettres patentes enregistrées auprès des institutions canadiennes et rendues publiques depuis 1992, est sans équivoque, puisqu'il propose de collaborer culturellement et philosophiquement au bien être des hommes au travers d'une pédagogie pratique.

Notre démarche humaniste consiste à encourager l'être humain à décider par lui-même et à s'auto-affirmer, et à lutter contre tout ce qui peut porter atteinte à sa dignité.

Ainsi, la finalité de la conférence visée par votre article, promue clairement par notre association canadienne, était loin de votre interprétation préjudiciable, mais bien celle de faire l'éloge de l'intelligence, de l'esprit critique et de la raison, afin de lutter, en premier lieu, contre ses propres dérives, comme l'ignorance, l'intolérance, le fanatisme et la violence, avant de les dénoncer dans le monde.

Le public présent a apprécié la présentation du sujet, articulé autour des plus récentes connaissances des sciences biologiques et de la psychologie cognitive, et a reconnu que l'intelligence était, avant tout, un formidable outil d'accomplissement de soi, et un vecteur incontestable d'humanité.

Notre association a par ailleurs, toujours soutenu que la culture et l'emploi de l'intelligence était producteurs de paix et de rapprochement, et un extraordinaire antidote à l'usage de la force en matière de résolution des conflits de la vie, comme ceux du monde.

L'association GEMPPI que vous avez consultée, vous a fourni des informations erronées, comme vous pourrez le constater en consultant notre site.

http://montreal.acropole.ca/

Ceci démontre qu'il n'y a pas eu d'investigation réelle, et nous nous étonnons qu'un organisme aussi sérieux que le vôtre, ait pu relayer de tels propos sans les vérifier.

Nous vous envoyons cette mise au point pour rectifier cette regrettable erreur".

Additif CIPPAD du 21 décembre 2014. Documentation sur la Nouvelle Acropole éditée par un site canadien: Une secte dans notre quartier