samedi 3 janvier 2015

Angers - Le coup de pub mitigé du diocèse

Pour expliquer le « sens chrétien de Noël », le diocèse d'Angers s'est payé une campagne d'Abribus... trop vieillotte.
Billet

L'idée de départ est plutôt géniale. Profiter des fêtes de fin d'année pour dire aux Angevins ce que représente Noël. Un beau buzz en perspective. C'est dans cet esprit que le diocèse d'Angers a lancé une campagne de corn grand public dans l'agglomération angevine.
Quelque 80 Abribus sont ainsi habillés, pendant la semaine du 25 décembre, par une affiche représentant les personnages centraux de la crèche. L'enfant Jésus, la Vierge Ma- rie et Joseph, surmontés d'une étoile. En somme, la représentation de la crèche, exposée en ville, en plein débat sur la laïcité.
L'évêque d'Angers dit se réjouir de « cette première campagne grand public sur le sens de Noël ». Car, assure le diocèse, « au lieu de parler de nos besoins, nous voulons mettre en valeur le sens chrétien de la fête de Noël, où l'on célèbre d'abord la naissance de Jésus à Bethléem ».
Sauf que... le résultat est plutôt mitigé. Une affiche sur fond bleu nuit,
servie par un dessin kitch et un message qui tombe un peu sous le sens :
« Paix à tous les hommes ». À quel
moment le « sens de la fête de Noël est-il expliqué au grand public ? Et, du reste, l'Église parvient-t-elle réellement à moderniser son image et capter le regard des jeunes avec une affiche surannée ?
Il y aurait eu tellement mieux à faire pour faire mouche. Pour le denier du culte, le diocèse de Nancy était allé jusqu'à parodier une chanson de Johnny, devenue Que je donne... On se souvient aussi de la campagne de l'église normande, « Adopte un curé », qui avait fait mouche. Et encore de ce message : « Pour Noël marquez l'essai, Foncez... à la messe de minuit », qu'avait lancé l'église de Narbonne pour ramener les fidèles à la messe de Noël. Avec la photo d'un prêtre courant en soutane blanche, un ballon de rugby sous le bras droit.
Si l'idée du diocèse d'Angers était géniale, l'essai n'a pas été transformé. Faire le buzz, c'est bien, mais communiquer en étant dans l'air du temps, c'est mieux ! L'année pro- chaine, peut-être ?
Arnaud WAJDZIK. 

Source : Ouest-France, 23 décembre 2014
Note du CIPPAD : cette affiche ostentatoire en direction de l’espace public ne tomberait-elle pas sous le coup de la loi de 1905, dite de séparation des Eglises et de l’Etat ?
À lire également :