samedi 7 mars 2015

Cholet - L'homéopathe ne pourra pas exercer pendant un an

Comme il fallait s'y attendre, le Conseil d'État a confirmé hier l'interdiction d'exercer pour un an, prononcée à l'encontre d'un médecin choletais. La sanction est effective à partir du 1er février 2015 jusqu'au 31 janvier 2016.
Cette praticienne avait prescrit à une patiente, en demande de sevrage médicamenteux, un traitement par les plantes et les minéraux et lui avait conseillé une analyse trans-générationnelle (analyse des événements vécus par les ascendants) pour comprendre sa maladie.
Le Conseil national de l'ordre des médecins et la chambre disciplinaire de première instance des Pays de la Loire avaient invoqué les articles R4127-32 et R4127-39 du code de la Santé publique, qui précisent : « Les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique de charlatanisme est interdite. »
Le médecin considérait que le recours à ces articles, tout comme la sanction, était « disproportionné ». Le Conseil d'Etat n'a pas voulu retenir ses arguments. Il a rejeté son pourvoi et confirmé la sanction.
Source : Ouest-France, 6 mars 2015

Note du CIPPAD : l’analyse trans-générationnelle renvoie aux approches de Psychogénéalogie ou de Bio-psychogénéalogie, reposant sur d’hypothétiques coïncidences construites, et sur aucun fait établi. Ces croyances sont régulièrement dénoncées par les services de l’Etat pour les problèmes familiaux ou de santé consécutifs à ces pratiques.