vendredi 6 mars 2015

Satanisme - De faux magiciens pratiquaient des rites sexuels pour « dévampiriser » leurs victimes

Le 25 février, deux candidats magiciens, un homme de 75 ans et une femme de 52 ans, ont été arrêtés par la police de Turin à Vintimille, en quittant la France pour rejoindre l’Italie. 

Lui a longtemps vécu et pratiqué à Monte Carlo, elle, à Novara dans le Piémont. Ils sont accusés de fraude et d'abus. Ils prétendaient posséder des pouvoirs magiques occultes, extorquant de grosses sommes d'argent à leurs victimes pour les soumettre à des rites sexuels afin de les « dévampiriser ».

Marinello Antoni, pendant des années s’est présenté comme un  « puissant magicien», doué de clairvoyance et capables de vaincre le mauvais œil, le diable et même les vampires.
 
Giuseppina Zuccarello, diseuse de bonne aventure auto-proclamée, se serait chargée d'approcher les victimes potentielles, pour les renvoyer vers son complice. 
 
C’étaient en réalité, des escrocs, qui en plus d'empocher l'argent pour des pratiques ésotériques inutiles, abusaient de jeunes filles fragiles psychologiquement ou rencontrant des déceptions amoureuses.  

L'enquête, coordonnée par le procureur Dionigi Tibone, fait suite à une plainte déposée en octobre dernier. La jeune victime, tout juste majeure, était en contact avec la femme, déjà signalée par le passé pour des fraudes liées à l'exercice de la divination.

«Je venais d'avoir une déception sentimentale » – a-t-elle déclarée aux enquêteurs turinois. Elle avait auparavant payé la « voyante » 5000 €  pour rencontrer le « puissant sorcier » qui devait la libérer du diable, qui selon lui, avait pris possession de la jeune femme.  
 
Affirmant être détenteurs d'arts magiques occultes, les deux complices conduisaient leurs victimes à une rupture avec leur environnement familial, affectif et relationnel, avant de les amener à une soumission totale. Le rituel de purification consistait en fait en un viol, doublé de violences.
 
L'enquête a ensuite été élargie, et a conduit les enquêteurs à découvrir d'autres cas de jeunes victimes, dont des mineurs. Lorsque que les jeunes filles n’avaient pas de quoi payer elles étaient incitées à se prostituer pour bénéficier du rituel de purification.  
 
Les enquêteurs ont procédé à leurs arrestations alors que le couple s’apprêtait à agir de nouveau sur un mineur. Les faux magiciens ont été interceptés et menottés à la frontière franco-italienne de Vintimille.

Source : CIPPAD, 6 mars 2015, rédigé à partir des articles publiés dans la presse italienne du 25 février 2015,
http://www.cippad.com/2015/03/satanisme-de-faux-magiciens.html