dimanche 1 décembre 2013

Philo, Sciences, Amour, Bonheur, Psy, Politique. Tous au café !


Depuis une dizaine d’années, on voit fleurir dans nos cafés préférés des soirées thématisées, où l’on débat philo, sciences, psy, politique ou d’autres choses encore, en toute convivialité.

Lieux de liberté et d’expression, d’échanges de points de vues, d’effleurages de l’intime, les idées rebondissent de paroles en interrogations, sous l’œil bienveillant de l’animateur de la soirée. 

Le phénomène s’est popularisé aux quatre coins de l’hexagone, preuve de notre soif de connaître et de l’appétence des français à refaire le monde. Trait culturel qui souvent surprend un peu, tout en les ravissant, nos voisins européens. Mais au Pays des droits de l’homme, quoi de plus naturel?

On ainsi a vu apparaître des Cafés de l’Amour, créés autour du concept éponyme né d’un premier café parisien. Petite anicroche, de 2007 à 2010, le Café de l'Amour comptait parmi ses partenaires affichés, Meditationfrance, structure animée par Khirad et qui revendique bien fort son appartenance au mouvement tantrique Osho Rajneesh Mouvement controversé s’il en est, et dénoncé par la Cour européenne des droits de l’homme. Le tir a été rectifié et Meditationfrance n’apparaît plus comme partenaire, mais il n’en demeure pas moins que nombre d’intervenants, aujourd'hui encore, ont côtoyés ou sont liés à la mouvance New-Age. Curieux tout de même, pour ce domaine qui aborde l'intime.

Le concept de Café Philo a donné lieu à un très bon roman policier,  "Le cercle invisible des lecteurs" de Yannick Le Bihan, aux éditions Mon petit éditeur. L’intrigue se déroule à Angers, dans un café du quartier de la Doutre, aujourd’hui revendu. La philosophie et la lecture s’y entremêlent étroitement avec le milieu universitaire local, rejoints par une association visiblement plus ésotérique que philosophique… Roman, où certains y retrouveront peut-être des brides de la vie angevine ? 

La région lyonnaise  a récemment vu la création d’un Café de l'Ecologie corporelle  qui s’intéresse à l’idée d’un « Corporel sensoriel », un corps de sentiment, de perception, de ressenti, d’émotion…

Nouvelle trouvaille apparue depuis peu dans l’Ouest, le Café du Bonheur, organisé par des personnes se réclamant comme proches du coach et inventeur de la controversée Méthode ESPERE, Jacques Salomé, mais aussi de Guy Corneaupromoteur d’une pseudo-méthode d’autoguérison…. pour le cancer ...
 
Parmi les tendances récentes aussi: les Cafés Psy. Très très bien, mais Psy-quoi au fait ? Psychologie ? Sans doute. Psychiatrie ? Plus improbable. Psychothérapie ? Faut voir.
Toutefois, des interrogations commencent à poindre ça et là. Comme illustration, un exemple des intitulés de réunions Psy proposées récemment par un même animateur dans plusieurs cafés de l’Ouest:

- "Chasser nos peurs ou les apprivoiser ?"
- "Est-ce que je m’aime ?"
- "Suis-je acteur de ma vie ?"
- "Famille, je vous hai…me !"
- "Hommes, femmes, opposés ou complémentaires ?"
- "Sommes-nous Sauveur, Victime, Persécuteur à la fois ?!"
- "Que fait-on avec nos sentiments de culpabilité ?"
- "Savoir communiquer avec l’autre"
- "Reconnaître une relation toxique (amour-amitié-travail)"
- "Le couple, qu'est-ce qu'on attend de l'autre ?"
- "Le thème de la peur"
- "La psychothérapie à quoi sert-elle ?"
- "Aimer, être aimé, pourquoi ça fait peur ?"
- "Mon bonheur, de quoi dépend-il?"
- "Sentiments de culpabilité"

Vision bien réductrice du Psyland, avec des thèmes, sommes toutes, assez culpabilisants ou anxiogènes...

Certaines des soirées Psy proposées par ce même organisateur se déroulent parfois dans sa résidence / cabinet. Précision importante, l’animateur de ces cafés Psy est un psychothérapeute spécialiste en Gestalt-thérapie et en Rebirth. Qu’est ce aequo ? Un coup d’œil sur le guide " Santé et dérives sectaires de la Miviludes ", pour y lire les informations suivantes :

"-Gestalt-thérapie: la Gestalt-thérapie aussi appelée Gestalt met  l’accent sur la conscience de ce qui se passe dans l’instant présent, ici et maintenant, aux niveaux corporel, affectif et mental, indissociables."

"-Les psychothérapies déviantes ou les faux souvenirs induits
Ces techniques parmi lesquelles le Rebirth ou les thérapies du  rêve éveillé, sont mises en œuvre dans le secret de cabinets de consultation. Utilisées par des pseudo thérapeutes, elles sont tenues pour responsables de mise sous emprise des patients et de ruptures avec le milieu familial au motif de faux souvenirs d’inceste, de viol...
En vogue outre-Atlantique, elles compteraient déjà 800 victimes principalement dans les pays anglo-saxons (voir p.‑41 à‑42 du rapport d’activités 2005 de la Miviludes)."

Notons d’ailleurs que dès 2002, les parlementaires américains se sont prononcés en faveur d’une loi pour interdire la pratique du Rebirth aux USA. Alors ce psychothérapeute animateur de cafés Psy, altruiste désintéressé, manipulateur, recherche de clientèle, un peu tout cela à la fois ?

Discuter de tout, on ne peut-être que d’accord,  c’est un peu comme être pour la paix dans le monde ou contre le cancer. Discuter de tout, certes, mais peut-être pas avec n’importe qui, ou alors avec prudence parfois…