dimanche 18 mars 2012

L'exorciste n'a pas commis d'abus de faiblesse

Poursuivie pour abus de faiblesse, une exorciste d'Elven a été relaxée hier par le tribunal de Vannes. C'est une prestation facturée 2.650 EUR à une Lorientaise de 87 ans qui lui avait valu de comparaître en justice.

Par Jean-François Colleter
La victime avait-elle conscience qu'elle déboursait une somme égale à trois fois sa pension de retraite lorsqu'elle a signé un contrat «confiance exorcisme»? Oui, a estimé, hier, le tribunal de Vannes, en relaxant la voyante poursuivie pour abus de faiblesse à l'égard de cette Lorientaise âgée de 87 ans. Les juges avaient étudié l'affaire le 24 février et mis leur jugement en délibéré. L'octogénaire avait fait appel à la prévenue en février 2008. La vieille dame voulait venir en aide à son fils alors en proie à de graves difficultés. L'exorcisme avait eu lieu à Séné, dans une salle louée pour l'occasion. Au début de la séance, chacun des quatre participants avait dû avaler une cuillerée à café de gros sel avant de s'épancher sur son sort. Une prestation d'une durée de six heures facturée 2.650 EUR à la Lorientaise.

Pour lire l’article en entier, activer le lien ci-dessous:

Source : Le Télégramme, Morbihan, 18 mars 2011