lundi 22 août 2016

Psychothérapies pouvant poser problème

Les techniques de psychothérapies abusives et déviantes sont nombreuses et variées. Une majorité d’entre elles sont bien connues et dénoncées. D’autres, plus rarement pratiquées, n’en sont pas moins dangereuses. C’est un domaine en permanente évolution, où de nouvelles méthodes d’emprise mentale, voire de nouvelles dénominations pour des pratiques anciennes, apparaissent régulièrement.

Plutôt que de refaire une description des psycho-techniques abusives les plus fréquentes, le CIPPAD a fait le choix de vous réorienter vers un travail d'une très grande qualité, débuté en 1994 par Bob Caroll et son site the Skeptic’s Dictionnary, et qui compte aujourd’hui plus de 600 entrées différentes.

La traduction française de ce site américain, dont vous trouverez l’adresse dans le bandeau vertical à la rubrique "En anglais", est assurée par l’association Les Sceptiques du Québec à Dictionnaire Sceptique, activable ici.

Concernant les pseudo-théories et les thérapeutes déviants nous vous invitons à consulter également le site très complet, PSIRAM (initiales de A à P, et de R à Z).

Le guide Santé et dérives sectaires de la Miviludes, publié en 2012, pose aussi parfaitement le problème. Et nous reproduisons ici l’Annexe 1 de ce guide, qui présente d’une façon synthétique et précise, aux côtés d'autres pratiques, les psychothérapies déviantes les plus fréquemment rencontrées. Certaines, comme par exemple le Rebirth ou l'Analyse transactionnelle, sont également décrites dans le corps du document.

Annexe 1 - Lexique des ­méthodes les ­plus répandues

Les méthodes repérées par la Miviludes sont précisément celles des pseudo thérapeutes, mais aussi celles des distributeurs de produits complémentaires de santé. Ce phénomène tient d’une part à l’accroissement exponentiel du nombre de concepts et méthodes protégés soit par des droits d’auteurs, soit par des droits de marques ou autres droits de propriété intellectuelle.

Outre leur dangerosité potentielle, les méthodes et les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique ont en commun de permettre à leurs concepteurs d’obtenir des revenus très confortables.Voici, sans atteindre l’exhaustivité, quelques méthodes telles que présentées par leurs concepteurs ou les mouvements qui les promeuvent.

A

Amaroli : traitement du cancer par ingestion de sa propre urine.

Anthroposophique : la médecine anthroposophique est une approche médicale fondée sur l’anthroposophie, un système social et philosophique créé au début du XXe siècle par le philosophe d’origine autrichienne Rudolph Steiner (1861-1925). L’anthroposophie propose une vision du monde humaniste qui intègre les dimensions matérielles et spirituelles de l’être humain.

Ayurvédique : médecine traditionnelle d’origine indienne. Elle s’attache à dé­finir le prakruti, c’est-à-dire sa constitution individuelle et le principe dominant qui régit son métabolisme. Elle reconnaît les particularités physiques, les maladies et les dysfonctionnements les plus courants susceptibles d’affecter les patients. Elle propose des thérapeutiques telles que les massages, les régimes diététiques, le yoga et certaines cures de puri­fication.

B

Biomagnétisme : le biomagnétisme humain permettrait notamment de débarrasser une personne de toutes les énergies usées, stagnantes, qui perturbent sa santé. Après quoi, l’organisme est capable d’accueillir des énergies nouvelles, salutaires et sans danger.

C

La constellation systémique et familiale est un ensemble de méthodes psychologiques. Elle y mêle des apports de la Gestalt (psychologie de la forme), de la PNL (programmation neurolinguistique), de la thérapie familiale et de la psycho généalogie. Le but de cette méthode vise à améliorer le fonctionnement des groupes humains (entreprises, organisations, familles) en rétablissant une «harmonie» et une dynamique ef­ficace.

D

Décodage biologique : selon cette méthode, le conflit n’est pas forcément enfoui dans l’histoire de la vie du malade. Il peut très bien être né chez les parents, les grands-parents, les arrière-grands-parents, etc.

E

Énergiologie : étude et connaissance de l’énergie vitale du monde. Par sa vision intérieure, l’énergiologue voit à l’intérieur du corps des dérives énergétiques et les causes de leur dissociation. Le regard du praticien recrée l’unité du terrain et restaure la santé.

Ennéagramme : cette méthode vise à dresser une cartographie de l’esprit humain en classant les individus en 9 types de personnalités. L’ennéagramme, qui utilise une ­figure géométrique constituée par un polygone et un triangle inscrits dans un cercle, est présenté comme un instrument d’analyse psychologique des individus et des groupes. L’ennéagramme est présent dans différentes méthodes apparentées au coaching et est souvent associé à d’autres techniques psychologiques telle que la Programmation neurolinguistique (PNL).

EMDR (eye movment desensitization and repossessing) : méthode thérapeutique censée permettre par les mouvements oculaires la remise en route d’un traitement adaptatif naturel d’informations douloureuses bloquées (par exemple après un choc traumatique), la mobilisation de ressources psychiques et la restauration d’une estime de soi dé­ficiente.

F

Fasciathérapie : c’est une thérapie manuelle centrée sur le patient. Elle prétend le traiter dans toute sa globalité et le rend acteur de sa santé. Elle sollicite les forces d’auto régulation somatique et psychique. Les instruments pratiques sont‑: le toucher manuel, l’accordage somato-psychique, la pulsologie et la rééducation sensorielle.

G

Gemmothérapie : cette «méthode de soins» utilise des tissus embryonnaires végétaux en croissance (bourgeons, radicelles). Le fi­guier serait par exemple un analgésique et un anti dépresseur.

Gestalt-thérapie: la Gestalt-thérapie aussi appelée Gestalt met l’accent sur la conscience de ce qui se passe dans l’instant présent, ici et maintenant, aux niveaux corporel, affectif et mental, indissociables.

H

HAMER (méthode) ou Médecine Nouvelle Germanique: chaque type de cancer trouve son explication dans le psychisme. À titre d’exemple, le cancer du foie et de la vésicule aurait pour facteur déclenchant une vive rancœur et un ressentiment tenace à l’égard d’un proche. La méthode HAMER prône l’arrêt de tout traitement conventionnel par les malades atteints de cancer.

I

Iridologie : technique diagnostique basée sur l’examen de la structure et de la pigmentation de l’iris.

K

Kinésiologie : des tests musculaires permettent de trouver la nature, le lieu et l’origine des blocages. Une fois ces tests réalisés, des exercices appropriés permettraient au corps de s’auto guérir. Les kinésiologues considèrent que la mémoire ne se cantonne pas au cerveau mais également à l’ensemble du corps.

L

Libération des cuirasses (MLC) : méthode qui vise par des mouvements à instaurer un dialogue avec son propre corps a­n de le libérer des tensions qui s’y sont accumulées. Cette méthode est recommandée par des pseudo thérapeutes aux personnes handicapées moteur.

M

Médecine énergétique : permet d’équilibrer les énergies du corps pour atteindre une santé, une joie et une vitalité optimale.

N

Naturopathie: méthode englobant l’étude, la connaissance, l’enseignement et l’application des lois de la vie a­n de maintenir, retrouver et optimiser la santé par des moyens naturels (défi­nition donnée par la Fédération française de naturopathie).

O

Ozonothérapie: introduction d’ozone par le rectum. Cette « technique » vient en complément de l’irrigation du côlon.

P

Psychobiologie : étude du rapport du psychisme et des fonctions biologiques.

Psycho généalogie : outil de décryptage des liens familiaux.

Programmation neurolinguistique (PNL): ensemble de modèles et de techniques de développement personnel destiné à améliorer la communication entre les individus et à s’améliorer personnellement. Elle peut être employée dans un cadre privé ou professionnel.

Q

Quantique: la médecine quantique est une nouvelle approche médicale basée sur la synthèse de tous les acquis de la physique quantique, en associant les dernières connaissances sur la nature profonde du vivant avec l’expérience millénaire de la médecine
orientale, c’est-à-dire la réalité énergétique de l’être vivant. Elle est  basée sur l’utilisation des quanta d’énergie (in­fimes doses de radiation électromagnétique) destinés au diagnostic, à la prévention et à la régénération de la santé de l’individu.

R

Rebirth:  technique prétendant faire revivre sa propre naissance.

Reiki: guérison par imposition des mains. Le praticien sert de canal pour faire passer l’énergie.

Résonance: programme de développement de l’ef­ficacité personnelle basé sur le pouvoir créateur de la pensée.

Respirianisme: méthode introduite par la prêtresse australienne Jasmuheen qui repose sur la pratique du jeûne total de 21 jours au-delà duquel il est possible de vivre d’air et de lumière.

S

Simonton : cette méthode a été créée par le docteur Carl Simonton, cancérologue, directeur médical du Simonton Cancer Center en Californie, qui prétend «prendre en charge psychologiquement les malades du cancer. L’objectif est d’«apprendre à maîtriser la dimension psychologique et émotionnelle, (... et) favoriser ainsi des transformations en profondeur, notamment face aux dif­ficultés, aux situations de crises, aux maladies ».

Sophrologie : Méthode de relaxation.

T

Tipi : technique d’identi­fication sensorielle des peurs inconscientes.

U

Urinothérapie : traitement par l’urine. Voir aussi Amaroli.

V

Vittoz : méthode de formation en psychothérapie.

Y
Yunâni: Méthode thérapeutique de la Grèce antique. Elle est aujourd’hui largement pratiquée.

Avertissement

Ces pratiques de soins ou de bien-être non réglementées et non validées scientifiquement peuvent conduire à des dérives, soit en raison de leur dangerosité propre, soit en raison de l’absence de formation réglementée et/ou validée des praticiens qui les mettent en œuvre.

En cas de doute, vous pouvez consulter les sites :
– du ministère de la Santé : www.sante.gouv.fr/pratiques-de-soins-non-conventionnelles 
– de la Miviludes : www.derives-sectes.gouv.fr

Source de l’Annexe 1 : Le guide Santé et dérives sectaires de la Miviludes, 10 avril 2012,
http://www.derives-sectes.gouv.fr/publications-de-la-miviludes/guides/sant%C3%A9-et-d%C3%A9rives-sectaires 

Des éléments complémentaires  apportés par la Miviludes dans la page de leur site intitulée Les méthodes « « psychologisantes » 
http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/quell