mardi 16 avril 2013

Les dérives sectaires dénoncées


Jean-Claude Dubois, président du Centre contre les manipulations mentales (CCMM) Centre val de Loire, en collaboration avec le conseil général a tenu une conférence jeudi.
Le thème portait sur les dérives sectaires, la manipulation mentale et la mise sous emprise. Jean-Claude Dubois a expliqué la mission et les objectifs de l'association qui
s'adresse « aux victimes d'emprise mentale, à leur famille et aux citoyens. L'association a pour vocation l'information sur le phénomène sectaire, la prévention et l'aide aux victimes ».
Jean-Claude Dubois, regrettait que dans la société, des gens pensent que le CCMM « est trop alarmiste, qu'il exagère ou qu'il en fait trop ».

Une commission d'enquête du Sénat démontre qu'il existe une grande diversité du mouvement sectaire et que sa capacité à infiltrer toutes les classes sociales, voire même l'état est insoupçonnable.
Les sectes trouvent leur victime principalement chez l'individu traversant une période négative de sa vie, pendant laquelle il est vulnérable et fragile. Le président insiste sur le fait qu'il ne faut surtout pas banaliser la situation.
Le CCMM accueille les victimes, les écoute et les soutient en leur venant en aide.
Lors de son intervention, le passage d'un ouvrage qui traite d'un mouvement sectaire montrait que l'enfant élevé doit bannir de son langage le « moi je ». Un autre extrait apporte le témoignage d'une personne sortie des témoins de Jéhovah.
Le président d'enchaîner « très souvent, les manipulateurs cherchent à isoler les gens de leur entourage familial et ainsi provoquer une rupture avec les modalités extérieures. L'individu finit par occulter plusieurs choses et accepte de ne plus être lui-même. L'adhésion et l'allégeance au maître ou gourou est inéluctable. C'est une véritable mise à disposition complète et la liberté de choix disparaît ».
D'après le guide santé et dérives sectaires, 4.000 psychothérapeutes autoproclamés n'ont suivi aucune formation et ne sont inscrits dans aucun registre.
Notre région n'est pas épargnée
Plus troublant, 3.000 médecins seraient en lien avec la mouvance sectaire. Le charlatan désigne la médecine conventionnelle inefficace, il présente une nouvelle vision du monde. Tout aussi inquiétant, il incite à rompre avec l'entourage et inculque des faux souvenirs à ses proies.
« Ne pensez pas que notre région soit épargnée », ajoutait Jean-Claude Dubois, en donnant plusieurs exemples de victimes sur Bourges.
« Il faut savoir raison garder », concluait le président, « et surtout ne pas faire d'amalgames et ne pas banaliser », insistait-il.
Source : Le Berry, Cher, bourges et environ, 16 avril 2013
http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/bourges-et-environ/2013/04/16/les-derives-sectaires-denoncees-1517813.html

Témoins de Jehovah