vendredi 11 mai 2012

A travers le pays Roues d'abondance Après le Pays de Ploërmel, celui de Vitré - L'arnaque se poursuit


Il y a un an, s'achevait sur le Pays de Ploërmel le feuilleton des roues d'abondance. Il revient aujourd'hui sur la région de Vitré.
Entre 14 000 et 16 000 euros de gains contre un apport de 1 000 ou 2 000 euros. La proposition peut sembler alléchante. Mais derrière, se cache une arnaque de type pyramidal.
Au tribunal
Dans le Pays de Ploërmel, les roues ont « tourné » durant plusieurs mois. L'affaire s'est terminée au tribunal pour une dizaine de prévenus. Tous ont été condamnés à rembourser les sommes gagnées. Pour certains joueurs, ces sommes se montaient à plus de 50 000 euros !
Quelques mois plus tard, les roues sont de retour. Cette fois, c'est le pays de Vitré qui est touché. Marie (1), approchée pour entrer dans l'un de ces cercles, explique comment cela s'est passé. « Des amis sont venus nous voir il y a quelques mois. Ils nous ont demandés si on connaissait le principe, puis nous l'ont expliqué. On a été surpris d'apprendre qu'ils en faisaient partie et qu'ils nous demandent de les rejoindre. Il nous fallait verser 2 000 euros pour intégrer le cercle. Pour toucher à l'arrivée entre 14 000 et 16 000 euros. »
Pas dupes, Marie et son époux refusent la proposition. « On ne se voyait pas donner 2 000 euros cash, comme ça ! Ce système repose soi-disant sur la confiance mais on ne connaît pas toutes les personnes qui en font partie. Et il n'existe pas de trace de l'argent. » Marie va même plus loin : « Pour moi, c'est comme une secte. »
Le principe est immuable. A chaque départ de cercle, se trouve une personne. Et puis c'est l'effet boule de neige. Chaque participant doit en amener deux autres. Le but étant d'arriver un jour en haut de la pyramide et de toucher l'argent promis, grâce aux arrivées continuelles de nouveaux membres.
Le cercle s'effondre
 

Mais quand la source des invités se tarit, l'argent ne rentre plus et le cercle s'effondre. « Un collègue fait partie d'une roue d'abondance depuis un an. Il attend toujours son argent », confie Marie.
La somme de départ peut varier en fonction des cercles : 1 000 ou 2 000 euros en général. Si Marie a rapidement flairé l'arnaque lors de l'approche de ses amis, elle n'a donc pas vécu l'étape suivante, qui consiste à assister à une réunion. Où a lieu selon elle un « bourrage de crâne ». Dans les cercles se trouvent toutes sortes de personnes. Certaines en manque d'argent. D'autres, pas forcément dans le besoin, sont simplement attirées par l'appât du gain. Mais au final, la plupart des membres ne retrouvent même pas leur mise d'origine.
Aux yeux de la loi, les roues d'abondance sont des escroqueries. En cas de procès, les personnes ayant perçu des gains risquent de très fortes amendes, voire de la prison avec sursis, comme cela a été le cas récemment à Nantes.
(1) Prénom d'emprunt.
Benjamin Chenevière
Source : Le Ploërmelais, Vendredi 11 Mai 2012