mardi 21 mai 2013

VIDÉO. Vatican : l'exorcisme furtif du pape François

Malgré les démentis du Vatican, les experts affirment que le pape François a pratiqué dimanche un exorcisme sur un jeune handicapé. 
De NOTRE CORRESPONDANT À ROME, DOMINIQUE DUNGLAS
La scène se déroule dimanche dernier place Saint-Pierre après la messe de Pentecôte. Comme c'est désormais son habitude, le pape François se dirige vers un groupe d'infirmes qui ont assisté à l'office. Le pape trace une croix sur le front d'un premier jeune homme assis sur un fauteuil roulant. Alors qu'il s'approche d'un deuxième malade, un prêtre qui appartient à l'ordre des Légionnaires du Christ et accompagne l'infirme glisse quelques mots à l'oreille du souverain pontife. L'expression de l'évêque de Rome change immédiatement. Il applique alors les deux mains sur le front du jeune homme et prie intensément. L'adolescent a une convulsion avant de s'affaisser dans son fauteuil roulant. Avant que le pape François ne s'éloigne, le prêtre qui accompagne le malade confie une enveloppe de documents au garde du corps du successeur de Pierre.
Pour les spécialistes qui ont vu les images, il n'y a aucun doute : le pape François a pratiqué une prière de libération du démon, un exorcisme. Filmé par TV2000, la télévision de l'épiscopat italien, l'épisode sera diffusé vendredi prochain dans une émission au titre sans ambiguïté : "La bataille du pape François contre le démon".
Les exorcismes secrets de Jean-Paul II
Mais le porte-parole de salle de presse du Vatican a démenti qu'il se soit agi d'exorcisme. "Le pape a simplement prié pour une personne souffrante qui lui a été présentée", a déclaré le père Lombardi. Une prudence de circonstance, car l'exorcisme est un sujet complexe qui nécessite de la discrétion. "C'est un sujet délicat, confie Don Amorth, l'exorciste du diocèse de Rome. Beaucoup de personnes pensent à tort être possédées par le démon et il ne faut pas favoriser ces fausses croyances. Mais d'autres personnes sont vraiment possédées. Jésus faisait des exorcismes continuellement. Il faudrait un exorciste à chaque diocèse."
Le pape François lui-même a évoqué plusieurs fois depuis son élection la figure du démon, "prince du monde contre les chrétiens qui refuse l'humilité et offre pouvoir mondain, vanité et richesses mal acquises". À la suite des propos du pape, l'Osservatore Romano a consacré un long article à ce thème. Le théologien Inos Biffi y signalait l'existence du diable dans les Saintes Écritures et dénonçait l'absence de la description de son rôle maléfique dans la catéchèse de nombreux prêtres.
Comme tous les évêques, les papes peuvent pratiquer des exorcismes. Benoît XVI s'en était bien gardé durant son pontificat. Et lorsqu'il était préfet du Saint-Office, il en avait réformé la liturgie. En revanche, il est de notoriété publique que Jean-Paul II a pratiqué en secret au moins deux exorcismes durant son règne. Et le nom du pape polonais est désormais couramment invoqué durant les pratiques de délivrance du démon. "Quand on cite Karol Wojtyla pendant un exorcisme, le possédé bave de rage", affirme Don Amorth.
Source : Le Point, 21 mai 2013,
http://www.lepoint.fr/monde/video-vatican-l-exorcisme-furtif-du-pape-francois-21-05-2013-1670619_24.php