mardi 1 octobre 2013

Île de Ré : Pierre Pallardy, l'ancien "ostéopathe des stars", devant la Cour d'assises

L'ancien ostéopathe, âgé de 72 ans, qui vit à Saint-Martin-de-Ré, répondra devant la justice du 1er au 18 octobre de viols et d'agressions sexuelles
Pierre Pallardy, 72 ans, ancien ostéopathe parisien avec attaches sur l'île de Ré, très médiatique dans les années 1970-80 (1), comparaîtra du 1er octobre au 18 octobre devant la Cour d'assises de Paris. Il y répondra de viols et d'agressions sexuelles à l'encontre de quinze de ses patientes, faits commis en 2005-2006. Les victimes étaient âgées de 20 à 60 ans. À l'époque, l'affaire avait été repéré par "L'Express" et "Le Point".
Pour cinq victimes, Pierre Pallardy est accusé de
viols, crimes commis lors de séances d'ostéopathie.
Les autres plaignantes font état d'agressions
sexuelles lors de mêmes circonstances. Partie civiles lors du procès, plusieurs sont défendues par Me Louis Balling, du barreau de Paris.
Pierre Pallardy, toujours présumé innocent et a toujours nié les faits, est accusé d'avoir commis ces viols et agressions sexuelles à son cabinet parisien ou au domaine de la Baronnie, à Saint-Martin- de-Ré, un bâtiment restauré et transformé en chambres d'hôtes, devenu depuis un hôtel.
C'est au domaine de la Baronnie que, le 17 juin 2006, les policiers (PJ) parisiens interpellaient Pierre Pallardy. A la suite de sa garde à vue, l'ostéopathe (aujourd'hui défendu par Mes Hervé Temime et Julia Minkowski, du barreau de Paris), avait été mis en examen par le juge Yves Madre.
Contrôle judiciaire
À l'instar du parquet, le magistrat avait demandé le placement en détention provisoire de Pierre Pallardy. Le juge des libertés et de la détention avait ordonné une mesure de contrôle judiciaire, avec interdiction d'exercer et interdiction d'entrer en contact avec les victimes.
Le délai entre la mise en examen et le procès s'explique par les différentes procédures (auditions, confrontations, expertises...), mais aussi par le fait qu'une autre plaignante s'est manifestée en 2011. Son dossier a été joint à l'instruction.
(1) Il est auteur de plusieurs livres et avait été surnommé d'"'ostéopathe des stars".
Source : Sud Ouest, 20 septembre 2013,
http://www.sudouest.fr/2013/09/19/saint-martin-de-re-pierre-pallardy-devant-la-cour-d-assises-de-paris-1173895-1570.php