mercredi 1 janvier 2014

Nantes - Thérapies : la méthode marteau

Attaque de charlatans avec décodeurs. Tous aux abris, via les zarbis. Dans le sillage d'un médecin allemand défroqué, condamné à de la taule ferme, réfugié en Suède pour échapper aux poursuites.

Ministère Hamer
Conférences attrape-tout, théories invraisemblables, et quelques ennuis avec les tribunaux.
La médecine classique prend parfois les gens de haut. Ses réponses parfois insuffisantes servent bien les partisans des médecines alternatives. Les crises sanitaires aussi. Les charlatans s'engouffrent dans le doute. Les alternatives ? Des techniques fumeuses, thérapies hasardeuses, souvent inoffensives, parfois beaucoup moins. On fait circuler les énergies, on prend conscience de soi, on revit sa naissance, on avale une molécule secrète et, forcément, miracle. Dans ce grand souk, les adeptes du décodage biologique, de la méthode Hamer et ses dérivés évoluent comme des poisons dans l'eau.
Ancienne prof de lettres reconvertie en thérapies, Daniella Conti a donné le 31 octobre une conférence à la Manu, et le lendemain deux jours de stage à Saint-Sébastien-sur-Loire. Cette lyonnaise professe la très controversée méthode de l'ex-docteur Hamer, tout en vantant aussi le «crudivorisme instinctif» dont le fondateur, Guy-Claude Burger a été incarcéré pour pédophilie après avoir été condamné en décembre 2001 à 15 ans de réclusion criminelle pour «viol sur mineur de quinze ans». Simple détail. Décidément. Le sulfureux ex docteur Hamer est lui aussi passé par la case prison, condamné en Allemagne et en France. Il garde des partisans dans le coin. La Nantaise Roselyne Morel propose un stage de « décodage biologique ». Elle s'annonce parfois comme médecin, même si ses ennuis avec l'Ordre des médecins l'on mené à démissionner vite fait en 2000 pour éviter in extremis de se faire radier pour « suspicion d'appartenance à une secte », et « suspicion d'utilisation de thérapies illusoires », comme elle s'en vante elle-même sur le site de Cap Libertés de conscience (CAP LC) dont Roselyne Morel est vice-présidente. Un lobby en guerre contre les anti-sectes. Elle préside aussi la filiale Cap liberté thérapeutique. Le siège de l'association nationale CAP LC est à Nantes, rue Saint-Léonard, à l'ombre de la mairie, même adresse que l'activité de thérapeute de Mme Morel, implantée à Nantes depuis 1999. Elle y dispense des séminaires de formation à la méthode Hamer. En 2007, elle a carrément demandé la dissolution de l'Ordre des médecins. Sans succès. Elle se présente aux législatives la même année dans la 2e circonscription, sur la liste « La France en action ». Son score ? 0,69%. Raté pour passer la barre des 1 % dans au moins 50 circonscriptions et bénéficier d'argent public en retour. En 2008, elle est coordinatrice d'un colloque de CAP LC titré «Médecines non conventionnelles et libertés de choix thérapeutique; les défendre, se protéger face aux accusations de dérives sectaires». À la tribune, un avocat angevin s'y répand contre la dictature de la preuve scientifique requise pour valider une thérapie, et pourfend ces salauds de journalistes. Les deux grands satans. C'est comme les charla- tans, mais en moins charla.
Clarabelle Zébute

Le cancer ne s’use que si l’on s’enserre
Ca tient de la conférence bien rance. À en croire cette vendeuse de certitudes et de livres dédicacés, toute maladie remonte à l'enfance.
Le cancer, on en fait tout un plat, alors que c'est rien du tout, juste un bête problème psychologique enfoui. Et ça se guérit fastoche, suffit de se réconcilier avec soi-même en pardonnant à ses parents. Cette théorie fumeuse est défendue par la Québécoise Lise Bourbeau, venue prêcher sa bonne parole le 29 septembre à Nantes, à l'hôtel de l'Horticulture. Citations tirées de son bouquin « Ton corps dit: aime-toi ! »: « Si le cancer atteint un sein, c'est parce que tu devrais t'accepter dans ta façon de materner les autres, même si ça ne répond pas toujours à leurs désirs et attentes ou à ce que tu as appris (...) La plus grande difficulté de la personne atteinte d'un cancer est de se pardonner à elle-même d'avoir eu des pensées haineuses. » La cause principale des maladies vénériennes : « La honte vécue face à la sexualité (...) Une partie de toi veut avoir une vie sexuelle active, mais une autre partie veut t'en empêcher ». Une dent cariée ? C'est juste « pour t'indiquer que ton entêtement n'est pas bénéfique pour toi. » Le ver solitaire ? Alors là, c'est clair : « Tu te laisses parasiter par les autres et surtout par leurs pensées et leur façon de vivre ». Le reste à l'avenant, bien enserré dans un bouquin à 23 euros. Tout ça pourrait paraître folklorique, mais c'est avec de telles sornettes qu'on pousse les malades à abandonner les traitements médicaux conventionnels.
Ecouter les balivernes de Lise Bourbeau coûtait quand même 15 euros par tête de pipe. La dame qui a fondé l'école « Écoute ton corps » se réclame des préceptes de l'ex-docteur Hamer et est capable d'écrire dans un de ses bouquins que les enfants victimes d'inceste sont en partie responsables de ce qui leur est arrivé. Son correspondant pour Nantes, Dominique Caraës, agent immobilier basé à Redon, a organisé aussi en mars dernier, avec l'association « Jaune turquoise », une conférence sur le décodage biologique dérivé de la méthode Hamer et reliant émotions et organes. Technique contre laquelle la Miviludes met tout autant en garde.
Le site de Jaune turquoise aligne ses « références » : un spécialiste ès calendrier maya; des tenants de la réflexologie plantaire ; des psychothérapeutes par l'hypnose, par les couleurs, par l'électricité; un vendeur de stages en guérison christique; une naturopathe mêlant les couleurs et les dessous de pieds; un concessionnaire de la méthode TCAP (Technique de croissance et d'accomplissement personnel). Un vrai bazar New Age. Comme Lise Bourbeau, ils ont de quoi enliser et embourber leur monde. Mais attention, les mauvais jeux de mots ont certainement des causes émotionnelles immergées.
Harry Prouteur 

C'est qui ce gusse ? Charlatan repris de justice
Condamné, foutu en taule, le médecin radié a des adeptes dans la région.
Médecin déchu, l'Allemand Ryke Geerd Hamer a été condamné
à 19 mois de prison ferme en Allemagne en 1997, et à trois
ans ferme en France en 2004 « pour escroquerie et complicité d'exercice illégal de la médecine, suite à la plainte déposée par un homme dont l'épouse atteinte d'un cancer du sein était décédée du fait du refus de traitements éprouvés », souligne la Miviludes, mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires, qui note que « la méthode préconisée par cet ancien médecin allemand exclut tout simplement le recours aux traitements conventionnels pour soigner
le malade. Cette prétendue "nouvelle médecine" repose sur le postulat selon lequel toute maladie est la résultante d'un choc psychologique intense
et d'un conflit intérieur non résolu. La méthode Hamer, à l'image d'autres méthodes, théorise le charlatanisme (...).
Le caractère préoccupant
de toutes ces théories et
des enseignements qui les accompagnent - notamment
en matière de cancer - apparaît à la consultation de forums de discussion sur la santé, à l'intérieur desquels les concepteurs de méthodes non éprouvées font insérer des mots clés qui renvoient vers leurs propres sites. Il s'agit là d'un moyen d'approcher les malades. »
Sillage de macchabées
Depuis ces petits ennuis, Hamer s'est réfugié en Norvège, et
a toujours des adeptes en France. Il se prétend victime d'une conspiration juive qui aurait voulu utiliser la chimio et la morphine en projetant un génocide de la population non juive ! Accessoirement, il nie aussi l'Holocauste. Toujours ce bon vieux sens du détail...
Ses pratiques ont déjà quelques morts dans leur sillage. Méthode Hamer et biologie totale sont considérées comme «pseudo-théories représentant un danger mortel potentiel pour tout patient qui y aurait recours» selon l'AFIS, l'Association française pour l'information scientifique. Principale asso anti-secte, l'ADFI, l'asso de défense de la famille et de l'individu, prévient: «Nous mettons le public en garde sur les risques liés à la "médecine nouvelle" et à la nébuleuse de diverses méthodes ou thérapies qui en découlent. Pour des personnes non averties, des termes tels que : décodage biologique, décodage bio- psycho-généalogie, cyclologie, bioanalogie, métakinébiologie, etc., peuvent faire penser à des méthodes scientifiques. Toutes ses méthodes sont dangereuses et n'ont aucun fondement scientifique.»
Charles Atan
Source : La Lettre à Lulu n°82-83, décembre 2013,
http://www.lalettrealulu.com/La-Lettre-a-Lulu-N-82-83-decembre-2013_a2322.html

Mots-clefs: Angers – Nantes - Information et prévention sur les psychothérapies abusives et déviantes (emprise mentale, irrationnel, charlatanisme, ésotérisme, dérive sectaire, secte)