mercredi 23 avril 2014

PEDOPHILIE HALAL

Les amateurs de chair fraîche, très fraîche, n'auront bientôt plus besoin de se rendre jusqu'en Thaïlande, mais s'arrêteront à mi-chemin, en Irak, premier pays au monde en phase de légaliser le mariage des fillettes de moins de 9 ans. Les nostalgiques de Saddam ont bien des raisons de le regretter, lui
qui considérait le mariage des mineures comme un crime et condamnait à perpétuité leurs époux et tuteurs...
Cette « réforme » qui vient d'être approuvée par le gouvernement et attend le vote du Parlement, les Irakiennes la doivent à leur ministre de la Justice, Hassan Halbous Hamza Al Shammari, membre du parti islamiste chiite Al Fadila. Ce nouveau code de la famille est quasi calqué sur celui en vigueur en Iran et prévoit notamment la mise sous tutelle des femmes et l'obéissance aux exigences sexuelles de l'époux. Les associations féministes en Irak dénoncent une recrudescence du mariage des petites filles depuis l'invasion américaine en 2003 et l'annulation des lois de Saddam Hussein. Selon l'ONG Al Tayf pour la défense des droits humains, six fillettes sont décédées au cours du mois de mars dernier des suites de la grossesse ou de l'accouchement, et 200 ont été répudiées après une fuite vers le domicile parental ou parce qu'elles ne savent pas faire la cuisine et accomplir le devoir conjugal.
Si les médias occidentaux s'inquiètent de la perte du statut des femmes tunisiennes, les femmes irakiennes, elles, grâce à la démocratie made in USA, risquent de perdre leurs derniers attributs légaux d'humanité.
Zineb El Rhuoui
Source : Charlie Hebdo, 23 mars 2014