mercredi 30 avril 2014

Tradition, famille, propriété réclame l'annulation du festival Hellfest du 20 au 22 juin

De nouveau, le Hellfest est attaqué. Le rendez-vous des musiques extrêmes de Clisson, deuxième festival en France après les Vieilles Charrues, a déjà vendu plus de 135 000 places sur trois jours.
Une pétition adressée au nouveau maire de Clisson
À sept semaines de l'ouverture, la pétition « le Hellfest doit être annulé » lancée par l'association Tradition, famille propriété, recueille plus 11 700 signatures. Elle est adressée au nouveau maire de Clisson, Xavier Bonnet (UMP).
De son côté la page facebook « Soutenons le Hellfest », animée par des fans du festival dépassait avant-hier les 20 000 abonnés, 12 000 à 15 000 visiteurs postant régulièrement des infos sur cette page.
Tradition, famille, propriété (lire ci-dessous) dénonce «la présence de groupes antichrétiens et satanistes dans les programmes du Hellfest. Rien n'a été fait, hélas, et ce festival a été au contraire soutenu avec de généreuses subventions ».
Citant des paroles de chansons, la pétition demande au maire de l’annuler. « Songez que votre soutien à ce festival ne pourra qu'être interprété comme une des causes des
débordements et des troubles à l'ordre public qui pourront survenir... »
« Je ne suis pas spécialement anticatho. Nous, on est des fans de musique », explique Pascal Barret, animateur de la page facebook et directeur artistique d'une société de jeux vidéos. « L'imagerie véhiculée par les groupes qui se produisent au festival, c'est du folklore. On aime les crânes et tout ce qui est morbide, mais on n'irait pas déterrer des cadavres. Le Hellfest, c'est trois jours entreamis, sans violence ».
Page de fans

Cette page a été « créée en 2008 parce qu'il y avait pas mal d'attaques contre le festival. Aujourd'hui c'est une page de fans avec des infos et des rumeurs sur les groupe qui pourraient être annoncés au Hellfest. On a pris l'habitude de ne plus relayer ce genre d'attaque ».
De 2009 à 2011 la page avait été fermée à la suite d'une action menée par des intégristes catholiques.
« TFP répertoriée comme sectaire »
Intégriste. Vent debout contre le festival, l'association Tradition, famille, propriété est basée à Asnières (Hauts-de-Seine). Fondée en 1975 et sous son nom actuel depuis 1977, elle s'inspire de l'œuvre de l'universitaire et homme politique brésilien Plinio Correa de Oliveira (1908-1995). Pour Dominique Hubert, présidente à Nantes de l'ADFI (Association de défense des familles et de l'individu victimes des sectes), « TFP figurait dans le rapport parlementaire sur les sectes en 1996, photographie du paysage sectaire à l'époque ». Elle s'interroge : « Comment un mouvement répertorié comme sectaire peut-il se permettre de juger une autre manifestation ? Et qu'est-ce qui a bien pu changer depuis 1996 qui permettrait de dire qu'ils ne sont plus sectaires aujourd'hui ? »
Frédéric Testu 
Source : Presse-Océan, 30 avril 2014