samedi 14 juin 2014

Angers - Pédopornographie : un curé écroué

Un prêtre d'une paroisse d'Angers a été arrêté par la police judiciaire mardi pour détention d'images pédopornographiques sur son ordinateur.
Un prêtre angevin âgé de 65 ans a été mis en examen et écroué jeudi soir pour l'importation, la détention et la diffusion d'images à caractère pédopornographique, à la suite d'un signalement du FBI (le bureau fédéral d'enquête, aux USA). Fin 2012, la société Microsoft s'est aperçue que plusieurs photos mettant en scène des mineurs avaient été postées sur un « cloud », un espace de téléstockage sur des serveurs informatiques distants, en l'occurrence aux Etats-Unis. Le FBI a été avisé par Microsoft. L'adresse « IP » de l'ordinateur ayant servi au chargement des images a été repérée en France. Un avis a été transmis par Interpol à l'Office central pour la répression des violences aux personnes, une division de la police judiciaire notamment compétente en matière de pédopornographie.
Le parquet d'Angers a été informé en début d'année. Le Service régional de police judiciaire d'Angers a été saisi. L'adresse « IP » correspondait à celle d'un ordinateur détenu par un prêtre exerçant son ministère dans un quartier d'Angers. Mardi, les enquêteurs de la PJ se sont rendus au presbytère de l'ecclésiastique qui a été interpellé et placé en garde à vue pour 48 heures. Plusieurs supports informatiques de la paroisse ont été saisis et sont en cours d'examen par les spécialistes en informatique de la police. Le prêtre a été présenté au parquet jeudi, puis mis en examen par un juge d'instruction pour importation, détention et diffusion d'images à caractère pédopornographique. « // ne conteste pas les faits », précisait hier soir François Touron, le procureur-adjoint.
L'évêque condamne et le suspend de ses fonctions
Le juge des libertés et de la détention
a décidé de placer ce prêtre en détention provisoire, compte tenu des vérifications à réaliser dans le cadre de l'information judiciaire. « Des Investigations complémentaires doivent être effectuées notamment dans l'entourage du mis en cause », indique le magistrat. La police judiciaire doit aussi vérifier si des faits plus graves peuvent lui être imputés, ce qui ne semble pas être le cas pour l'instant. L'abbé, ordonné en 1979 à l'âge de 30 ans, a par ailleurs des responsabilités de curé d'une des paroisses du sud d'Angers et d'aumônier de différents services. Il n'était pas encore connu de la justice.
L'évêque d'Angers « a appris avec douleur la mise en examen d'un prêtre de son diocèse », annonçait un communiqué de l'évêché hier. – Les faits qui lui sont reprochés impliquent l'exploitation à caractère pornographique de l'image de mineurs par l'intermédiaire du réseau Internet. L'évêque d'Angers condamne très fermement de tels actes, éminemment répréhensibles, parce que profondément destructeurs de la dignité des enfants. Si ces faits sont avérés, ce prêtre devra évidemment en répondre devant les juridictions compétentes. Pour le bien de tous et dans l'immédiat, Mgr Delmas décide de suspendre l'exercice de son ministère, tant que l'enquête n'est pas arrivée à son terme. Il souhaite avec force que toute la vérité soit faite dans cette affaire et y apportera tout son concours ».
Source : Le Courrier de l’Ouest, 14 juin 2014