jeudi 12 juin 2014

Ben Laden est un bouddhiste

Le Front national en aurait rêvé, les Birmans l'ont fait. 
La très légale Organisation pour la protection de la race, de la religion et de la croyance (OPRRB) vient d'élaborer un projet de loi rendant quasiment impossibles la conversion à une autre religion et les mariages interreligieux.
Ce protectionnisme cultuel ne vise évidemment que
le bouddhisme, religion de près de 89 % de la population birmane. Il est l'œuvre du fameux Mouvement 969 (référence mystique bouddhiste), formé par
des moines ultra-nationalistes et dont le Leader charismatique est le bonze Ashin Wirathu,
qui se définit lui-même comme un « Ben Laden
bouddhiste ». Pourtant, les musulmans sont loin
d'être un exemple pour lui. Lors de ses sorties
médiatiques, y compris ses déclarations au Time
Magazine, dont il a fait la couverture en juillet 2003
sous le titre « Le visage de la terreur bouddhiste »,
il ne cache pas sa haine pour les mahométans,
dont il cautionne l'extermination pure et simple
Son bouc émissaire? La communauté rohinga,
musulmans birmans qui représentent 6 % de la
population. En 2012, la cabale qu'il avait menée
contre eux s'est soldée par plusieurs centaines
de morts et près de 150000 déplacés, qui sont
aujourd'hui encore prisonniers dans
des camps de réfugiés. Apatrides pour
la plupart, car l'État birman refuse de
leur octroyer la nationalité, les Rohinga
quittent le pays par dizaines de milliers
à bord d'embarcations clandestines et
prennent le large pour le Bangladesh, la
Malaisie ou d'autres cieux plus cléments.
Zineb El Rhazoui

Source : Charlie Hebdo, 11 juin 2014