vendredi 20 juin 2014

Castres - Le printemps de l'éducation arrive à Gourjade

La ville de Castres accueillera le Printemps de l'éducation dimanche à Gourjade toute la journée. Une rencontre qui a pour but de réunir tous les acteurs de l'éducation : familles, éducateurs et professionnels. L'accent sera mis sur des manières différentes d'enseigner et d'éduquer les enfants. Le projet s'inscrit dans le cadre du tour de France du Printemps de l'éducation, porté à Castres par l'association les Colibiris de l'Autan. Des stands ainsi que des ateliers seront disponibles durant toute la durée de la journée. Camille Gontié, membre des Colibris explique «Nous allons proposer à tous les acteurs de l'éducation et du développement personnel des enfants, des alternatives au schéma éducatif classique, qu'il soit scolaire ou familial».
Au programme, la diffusion d'un film documentaire sur la pédagogie coopérative : «Ce documentaire retranscrit le quotidien d'une maîtresse d'école qui laisse les enfants en totale autonomie tout en les laissant travailler ensemble. Cette méthode permet à ces enfants-là de mieux apprendre et même de mieux gérer les conflits entre eux.» note Camille Gontie. Une éducation alternative qui réussi à cette classe et qui est donc portée en exemple durant cette rencontre. La journée se clôturera sur une conférence de Brigitte Cassette portant sur la communication bienveillante, c'est-à-dire la communication non violente tant dans l'environnement scolaire que parental de l'enfant. Le but de cette journée étant de faire évoluer les politiques nationales d'éducation mais également de démontrer que l'intelligence d'un enfant ne se mesure pas à son niveau d'enseignement : «On entend souvent dire qu'un enfant n'est pas adapté à l'école mais jamais que l'école n'est pas adaptée à l'enfant» souligne Brigitte Schenfele, elle aussi membre des Colibris.
Océane Oulés

Source : La Dépêche, 20 juin 2014

Note du CIPPAD : Le mouvement du Printemps de l’éducation, animé par Mme Antonella V., est étroitement lié à l'Université intégrale, partenaire de la Nouvelle Acropole. On retrouve aussi son animatrice au carrefour de nombreuses associations, dont le mouvement Colibris de l’anthroposophe Pierre Rabhi, soutien du Centre d’information et de conseil des nouvelles spiritualités (CICNS).