dimanche 8 juin 2014

L'hypnose, nouvelle mode pour soigner les cœurs brisés est-elle efficace ?

Utilisée comme thérapie dans les cas d'addiction, notamment au tabac, l'hypnose est de plus en plus prisée lors de ruptures amoureuses.
Atlantico : L'hypnose peut être utilisée comme thérapie dans les cas d'addiction, notamment au tabac, mais elle peut aussi être utilisée après une rupture amoureuse. Les partisans de cette méthode mettent en avant la rapidité avec laquelle l'hypnose permettrait de se remettre d'une séparation. Quels sont les ressorts de l'hypnothérapie ?
Michel Reynaud : L'hypnose consiste à mettre une personne dans un état second.

Il s'agit d'une espèce de trans qui permet au cerveau de fonctionner sans trop de blocage. Ensuite, les methodes varient selon les thérapies. Certains thérapeutes l'utilisent pour faciliter la prise en charge au niveau comportemental. Par exemple, l'hypnose ericksonienne propose au sujet d'intégrer des messages qui sont apparemment illogiques, paradoxaux et qui obligent à dénouer le message habituel que le sujet s'envoie.
L'hypnose utilisée dans le cadre de thérapies de pleine conscience vise à faire accepter les émotions que l'on vit.
L'efficacité de cette technique a-t-elle été prouvée ? 
L'hypnose est un état émotionnel et cérébral qui permet de faire accepter un certain nombre de chose. Et comme dans toutes les psychothérapies, son efficacité dépend de la qualité du thérapeute, de la croyance et de l'implication du patient. Les capacités d'autotraitement sont extrêmement importantes dans la prise en charge psychothérapique.
Son efficacité n'est pas davantage prouvée que celle de la psychanalyse. Quand le patient et le praticien y croient, il se passe des choses. Les thérapies comportementales sont plus faciles à évaluer mais l'hypnose ne change pas le fonctionnement émotionnel et psychique de quelqu'un.
On ne peut pas donner de caution scientifique à cette méthode. 
Mais la rupture amoureuse est plus ou moins bien vécue selon les personnes et quand c'est trop difficile, on se fait aider. La souffrance amoureuse peut réveiller nos souffrances névrotiques. Mais comme le chagrin amoureux n'est pas une pathologie officiellement écrite, difficile d'évaluer des méthodes.
Existe-t-il des méthodes plus efficaces que d'autres pour se remettre d'un chagrin d'amour ? 
Les psychiatres ou psychologues peuvent apporter une approche qui relève du soutien, d'autres approches peuvent être plus dynamiques. Car les ruptures amoureuses peuvent réveiller des souffrances antérieures. L'hypnose peut donner le ressort ou l'appui pour balayer une situation pénible. Cela peut être une façon d'aller plus vite mais ce n'est pas garantie. D'autant que certaines dépressions graves et douloureuses, qui peuvent être déclenchées par une rupture amoureuse, nécessitent un traitement médicamenteux et là, l'hypnose ne peut pas être suffisante.
Michel Reynaud est professeur de psychiatrie et d'addictologie. Il est chef du service addictologie à l'Hôpital Paul-Brousse de Villejuif.
Source : Atlantico, 7 juin 2014,
http://www.atlantico.fr/decryptage/hypnose-nouvelle-mode-pour-soigner-coeurs-brises-est-elle-efficace-separation-rupture-michel-reynaud-1597470.html

À lire également :