samedi 15 novembre 2014

Amma console des milliers d'adeptes d'une simple étreinte

Chaque jour, des milliers d'adeptes se déplacent pour la voir. Amma, figure spirituelle étreinte qui permet de rentrer en contact avec le divin. La cadence est infernale: Amma prend dans ses bras et console 200 personnes toutes les heures, le tout sans jamais se départir d'un sourire béat. Et, depuis trois jours, la même scène se reproduit à Toulon. Elle quittera ensuite la France pour officier à Londres, Barcelone et Milan. Car, où qu'elle aille, Mata Amritanandamayi, considérée par ses compatriotes comme une grande âme, «Mahatma», déplace les foules. Cette Indienne parcourt le monde depuis 18 ans. Elle a déjà câliné quelque 33 millions de personnes. Et non des moindres. Plusieurs stars comptent parmi ses fidèles: Marion Cotillard, Sharon Stone...

Du haut de son mètre 49, Amma, mère en hindi, rayonne par sa présence comme en témoigne ceux qui ont eu la chance de l'approcher. Claude, interrogé par Var Matin, explique être venu par curiosité et ouverture d'esprit. «C'est vrai que l'embrassade avec Amma, c'est quelque chose. C'est assez indescriptible», peine-t-il encore à décrire. Julien Le Squer fait le même constat: «On y va pour vivre le moment sans y attendre forcément quelque chose, on vit l'instant.» Nombre de participants ont tout de même besoin d'une pause, de s'asseoir, pour reprendre leurs esprits. «La première fois que j'ai reçu le “darshan”, j'ai chialé pendant deux heures, confie Bruno, dans 20 minutes. Je sais désormais que le pire me sera épargné à moi et à ma famille...»
Tant de dévotion peut laisser certains sceptiques. En tout cas, la Mission interministérielle de vigilance contre les dérives sectaires veille. «Elle se contente de lancer un message d'amour et de fraternité universelle», explique son président Serge Blisko. Il note toutefois que le groupe de ses fidèles en France «fait un peu de thérapeutique. Ce n'est pas répréhensible mais le risque de dérive est là». Amma a même été récompensée par le prix Gandhi-King pour la non-violence à l'ONU. Et son œuvre caritative a reçu l'onction de nombreuses institutions internationales. Son ONG, le Mata Amritanandamayi Math, a un partenariat avec les Nations Unies et son action en faveur de l'alphabétisation des adultes a été primée en 2008 par l'Unesco.
Source : Le Figaro, 5 novembre 2014,
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/05/01016-20141105ARTFIG00158-d-une-simple-etreinte-amma-console-des-milliers-d-adeptes.php

Sur le même sujet :