samedi 15 novembre 2014

Opus Dei - Radio-Canada remercie un conférencier français à cause de ses «positions controversées»

La direction de Radio-Canada a mis fin à une série de conférences commandées à un consultant français après la dénonciation par des employés de certaines de ses opinions jugées réactionnaires.
L’expert invité, Denis Florent Cheyrouze, a par exemple commenté ainsi le 11 avril 2013 la présence des Roms en France.
« Notre pays se retrouve entre le marteau de l’invasion barbare et l’enclume de l’internationalisme béat », a écrit le pro de la radio sur le site Le Café philo de droite. La veille, le Musée du Louvre avait fermé avant l’heure parce que ses employés protestaient contre la présence dérangeante de bandes de jeunes pickpockets gitans.
« Or, je ne connais qu’une solution lorsque la pression devient trop importante de l’extérieur et que l’intérieur n’est fait que de trahisons et de lâchetés : l’explosion. Seule l’explosion citoyenne [...] permettra de mettre à bas pour des décennies ces générations de collabos qui tiennent la France depuis 40 ans. [...] Aux armes, citoyens ! »
Les employés de Radio-Canada ont aussi découvert que leur conférencier est un proche collaborateur de Robert Ménard, ex-journaliste maintenant maire de la ville de Béziers, avec le soutien du Front national.
Les deux hommes ont cofondé le site de droite Boulevard Voltaire. M. Florent est également lié à l’Opus Dei, organisation de défense de l’orthodoxie catholique.
Le consultant Denis Florent devait tenir des « rencontres » avec les employés dans la tour montréalaise de RC du 4 au 6 novembre. Il a effectivement prononcé une conférence le mardi 4, en matinée, sur le thème « Radio et Internet : nouveaux métiers/nouvelles pratiques ». Il devait la répéter mercredi après-midi et animer un atelier en matinée. De nouvelles activités étaient prévues ce jeudi matin.
Les rencontres des deux derniers jours ont été annulées par un courriel laconique. « Un mot pour vous informer que malheureusement, les conférences avec Denis Florent prévues aujourd’hui et demain sont annulées », a écrit « à tous » Robert Nadeau, premier directeur, Radio nationale et Grand Montréal, ICI Radio-Canada Première. Dans le courriel de mercredi matin 11 h, il ajoute que « d’autres formations vous seront proposées prochainement ».
Dénonciation des liens
Un premier courriel du directeur Nadeau, daté du 24 octobre, annonçait l’arrivée prochaine de l’expert en déballant son CV. M. Florent participe fréquemment aux réflexions européennes sur l’avenir de la radio. Il tient un blogue sur le sujet.
Des employés ont découvert et dénoncé d’autres liens. Denis Florent se présente aussi souvent comme Denis Florent Cheyrouze, voire Denis Cheyrouze. Le « pure player » Rue89, lié au magazine Le Nouvel Observateur, a établi que ce Denis Florent Cheyrouze, sans en être un membre actif, est « une figure importante gravitant dans l’orbite de l’Opus Dei ».
Denis Florent Cheyrouze est aussi un des cofondateurs et animateurs du site Boulevard Voltaire, où il aurait lui-même écrit des tribunes contre les Femen et contre les musulmans, toujours selon Rue 89.
« Ce n’est qu’à l’issue de la journée d’hier [mardi] où M. Florent a démontré son expertise en la matière, que la direction a appris que celui-ci défendait publiquement des positions controversées sous le nom de Denis Cheyrouze », dit une autre note de M. Nadeau, diffusée mercredi vers 12 h 50, après les questions posées par Le Devoir.
Il poursuit : « En vertu du principe selon lequel Radio-Canada ne peut en aucun cas donner l’apparence d’un parti pris idéologique et considérant qu’une session de formation est un moment privilégié qui doit se partager en toute confiance, il a été immédiatement décidé de mettre un terme au programme. »
Il a été impossible d’obtenir des commentaires de M. Florent Cheyrouze
Source : Le Devoir, 6 novembre 2014,
http://www.ledevoir.com/societe/medias/423011/opus-dei-non-merci