mardi 4 novembre 2014

Suisse - Le physio pédophile n'ira pas en prison

Un soignant a été reconnu coupable jeudi d'attouchements sur mineurs et condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il pourra continuer à exercer, mais uniquement avec des adultes et sous surveillance.
Le  délai de probation pour cet homme âgé de 39 ans a été fixé à trois ans. Passé ce délai, la Cour a prévenu qu'elle garderait un oeil sur lui. Les faits remontent aux années 2007 à 2009. Le physiothérapeute a pratiqué des attouchements sexuels à quatre de Signalez-la nous! ses patientes, âgées entre 10 et 13 ans, dont les témoignages ont été jugés crédibles et précis par le tribunal. En outre, du contenu pédopornographique avait été retrouvé dans l'ordinateur de l'accusé. Il avait été arrêté en 2009, vingt- quatre heures après la dernière agression commise.
Il pratiquait en toute impunité
Le cas de ce soignant pédophile a fait couler de l'encre, ces dernières semaines. Le 16 octobre, la «Basler Zeitung» rapportait qu'une fois sorti de préventive, il avait pu rouvrir un cabinet et exercer en toute légalité, étant donné qu'il n'avait pas encore été condamné.
Mais le quotidien bâlois a toutefois rappelé qu'il existe des exceptions: les autorisations en question peuvent être retirées ou tout simplement ne pas être attribuées si les faits mettent en cause la position de confiance de la personne concernée. Le Ministère public est d'ailleurs tenu d'informer les différentes autorités qu'une procédure pénale est en cours, à condition que cette information soit jugée nécessaire.
L'association suisse de physiothérapie, Physioswiss, regrettait de ne pas avoir le pouvoir de prononcer des interdictions de pratiquer. Par ailleurs, elle demandait la création d'un registre central des affaires en cours, afin d'éviter qu'un pédophile puisse exercer dans un autre canton.
Source : 20 Minutes, Suisse, 30 octobre 2014,
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/12273123

Sur le même sujet :