dimanche 27 juillet 2014

Magnétisme animal

C'est à la fin du XVIIIe siècle que les scientifiques et la société commencent à se passionner pour les phénomènes électriques et magnétiques. L'Autrichien Franz Anton Mesmer développe la théorie du magnétisme animal, selon laquelle on peut soigner les malades par l'action d'un magnétiseur. Il postule l'existence d'un fluide universel, dont la mauvaise répartition dans le corps humain serait à l'origine des maladies. Après avoir d'abord travaillé avec un aimant, Mesmer s'aperçoit qu'il est aussi efficace en agissant avec ses mains. Il obtient un grand succès public, mais la Société royale de médecine finit par condamner la pratique. Une commission où figuraient Benjamin Franklin et Lavoisier, après examen de la méthode Mesmer, attribue les effets du « mesmérisme » à l'imagination des patients, tout en constatant l'influence de cette imagination sur le corps.
Source : Le Parisien, 26 juillet 2014