samedi 6 octobre 2012

Les étranges leçons sexuelles du professeur Joyeux

Chirurgien cancérologue, Henri Joyeux a abordé hier le thème de la sexualité avec 750 collégiens.
Baptiste CROCHET
Baptiste.crochet@courrier-ouest.com

Pas facile de parler de sexualité avec un adolescent de 13 ans. Comment aborder ce thème en respectant le jardin secret de l’enfant ? C'est pour répondre à cette question que le collège Saint-Augustin avait invité Henri Joyeux à tenir deux conférences, hier, au gymnase de Villoutreys. Durant plus d'une heure trente, le professeur s'est entretenu avec les élèves. Amour, attirance sexuelle, pornographie... Sans tabou, il n'a jamais hésité à aborder toutes les questions que se posent les jeunes. Avec des termes parfois très crus.
À 15 ans, un mec a un sexe en érection dans la tête 24 heures sur 24 », lance-t-il à son jeune public. En ret
our, les salves de rire sont assurées. Ca commence fort, on va bien s'amuser ! », glousse un collégien.
« Il a ses idées, ses convictions »
Car le but d'Henri Joyeux est bien l'apporter une méthode pédagogique originale. Il vient pour percuter, pour bousculer. « Prévenir c'est informer et dire vrai, le plus tôt possible, en adaptant le langage à l'âge de l’enfant et à son état mental, assure-t-il. En ce début de siècle et de millénaire plein d'angoisses et de vitesse, les jeunes ont plus que jamais le besoin de trouver la boussole qui les aide à se construire, à donner le meilleur d'eux-mêmes ».
L’intention est louable. Mais le professeur n'hésite pas non plus à faire art ouvertement de ses Idées, en matière de modèle familial notamment. Un enfant doit, selon lui, avoir un père et une mère. Et ce n'est pas autrement. • Le gouvernement actuel souhaite la parité, il en a même fait ne religion, développe Henri Joyeux. Mais pourquoi n'est-il pas pour la pâ­té dans la famille ? Tout simplement parce que les enfants ne votent pas ! ». Allusion à l'adoption par les couples homosexuels n'a peut-être pas été cernée par toute la jeune assistance, mais la pensée du professeur Joyeux est claire. Il s'est d'ailleurs récem­ment prononcé contre le mariage homosexuel, pour, dit-il, défendre l'intérêt de l'enfant.
Chirurgien cancérologue à Montpel­lier, Henri Joyeux est également le président de • Familles de France ». Une association parfois taxée d'homophobe et de machiste. Elle montre également une vision de la sexualité très marquée par la religion catho­lique même si le mouvement se dit libre de toute confession.
L'abstinence sexuelle pour les jeunes semble être, en effet, privilégiée par Henri Joyeux. « Beaucoup de jeunes de 15 ans me demandent à quel âge ils peuvent faire l'amour, insiste-t-il. Je leur réponds : pas à votre âge. Ni l’an­née suivante. Alors quand ? Lorsque vous aurez enfin une feuille d'impôt I ». Si le public du gymnase de Villoutreys n'a semblé aucunement gêné, la surprise s'est parfois lue sur le visage de certains enseignants fil de la conférence. « C'est vrai c'est quelqu'un de percutant, analyse Christophe Martineau, chef d'établissement du collège Saint-Augustin avec ses idées, ses convictions. Mais elles sont toujours communiquées dans le respect de l'autre ».
Source : Courrier de l’Ouest, 5 octobre 2012
____________________________

Conférence du Professeur Joyeux. 

Source : site du Collège Saint-Augustin d’Angers, 4 octobre 2012
http://collegesaintaugustin-angers.com/a108,conference-du-professeur-joyeux.,archives?PHPSESSID=aa9e4a08883beeb537998f9a92abc0ce

Note du CIPPAD : à lire également: 

Mots-clefs: Henri Joyeux, Arsinoe, Arsinoé, A.R.S.I.N.O.E.