dimanche 16 mars 2014

Paris - Contre Pessoa, plusieurs centaines de manifestants ont défilé

Plusieurs centaines d’étudiants dentistes, orthophonistes et kinésithérapeutes ont manifesté vendredi à Paris pour exiger la fermeture des antennes de Pessoa, aujourd’hui appelés centres libres d’enseignement supérieur international (CLESI), implantées à Toulon et à Béziers.
Les manifestants en blouse blanche ont demandé la fermeture de ces écoles privées qui proposent des formations en odontologie, pharmacie, kinésithérapie, ou orthophonie contournent selon eux le numerus clausus de leur profession en délivrant un diplôme portugais théoriquement valable dans l’Union européenne.
Un arrêté en préparation
Une délégation, reçue au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, a demandé que les pouvoirs publics fassent fermer les deux instituts privés, ce que la loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche (dite loi Fioraso) n’est pas parvenue à obtenir.
Marisol Touraine a déclaré devant les représentants du Centre national des professions de santé (CNPS) qu’elle allait signer très prochainement avec Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur, un arrêté « qui obligera les établissements privés à se mettre en conformité dans un délai de six mois avec la loi de juillet 2013 ou à fermer ». « Nous ferons en sorte que cette obligation soit appliquée et respectée », a ajouté la ministre de la Santé.
La loi Fioraso visait notamment à limiter l’implantation d’établissements privés dispensant des formations de santé, en renforçant les procédures nécessaires à leur ouverture, exigeant notamment un rattachement par convention à un établissement hospitalo-universitaire français.
Source : Le Quotidien du Médecin, 14 mars 2014,
http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/formation/contre-pessoa-plusieurs-centaines-de-manifestants-ont-defile-paris

Note du CIPPAD: Le Recteur de l’Université Fernando Pessoa, M. Salvato Trigo, cautionne personnellement le développement de la Fasciathérapie et de la Somato-psychopédagogie, méthodes de nature ésotérique inventées par M. Danis Bois.

 

Outre le fait qu’il était rapporteur de la thèse de Mme Hélène Bourhis portant sur la « somato-psychopédagogie », Salvato Trigo faisait également partie du jury d’agrégation de M. Danis Bois, en janvier 2010, à Porto. Agrégation  qui a ensuite permis à ce dernier de devenir professeur de l’Université Fernando Pessoa.

Salvato Trigo, intervient également dans les congrès organisés par M. Danis Bois, disciple du gourou Ram Chandra. Ce fut notamment le cas en mai 2011 lors de la rencontre « Identité, altérité, réciprocité - Pour une approche sensible de la formation, du soin et de l’accompagnement »,  ainsi qu’en octobre 2012 au Congrès « Fascia » de Bruxelles dont il a assuré la clôture de la session plénière.
 
Il convient de rappeler que la Fasciathérapie a été vivement dénoncée dans le Rapport parlementaire fait au nom de la commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé, d’avril 2013. Sa pratique constituant une faute disciplinaire au sens des articles R. 4321-123, R. 4231-124 et R. 4321-125 du code de la santé publique.

Pour rappel :

- L'Université Fernando Pessoa a-t-elle le droit de former nos futurs dentistes ?
- Les sectes entrent à l’hôpital
- Face au cancer, la fasciathérapie continue de diviser à Angers
- Thèse d’Hélène Bourhis : Toucher manuel de relation sur le mode du Sensible et Intelligence sensorielle, Recherche qualitative auprès d’une population de somato-psychopédagogues